La communication intuitive

Tout être vivant communique.

Si la parole est le propre de l’homme, 93% de notre mode d'expression est non verbal. Ce langage, qui existe chez tous les êtres vivants, est composé d'intonations de voix ou de vocalises, d'expressions faciales, de gestuelle, de phéromones, etc. 

Par ailleurs, selon les théories actuelles en physique quantique, tout est vibration et information dans l’Univers. La matière serait composée de 99,9999...% de vide ou d’énergie contenant de l’information. D’après le Dr. Rupert Sheldrake, un des spécialistes de la recherche dans ce domaine, des "champs morphiques" relient entre eux les membres d’un même groupe social, fussent-ils distants dans l’espace. Nous aurions donc tous la possibilité de capter des informations qui ne sont pas manifestées par le langage verbal et corporel de notre interlocuteur. 

 

C'est en s'alignant sur la même fréquence que l'humain non verbal ou l’animal que l'on peut, à l’aide de nos perceptions intérieures, recevoir, comprendre puis traduire les informations qu'ils émettent. Pour cela, nous devons nous aligner sur la bonne longueur d'ondes, en mettant volontairement notre esprit dans un état méditatif faisant taire le mental. Cet état de conscience modifié permet passer de la fréquence Bêta, émise par le cerveau humain en état de veille, à la fréquence Alpha, fréquence des perceptions intuitives. Dès lors, un dialogue subtil est possible d’animal à animal, d’humain à animal et inversement, ou d’humain à humain. Cette connexion peut également se faire avec le règne végétal ou minéral, et plus largement avec toute forme de vie. Dans cette forme de communication silencieuse, le processus, non observable de l’extérieur, s’effectue via des canaux parallèles à nos cinq sens ordinaires. En nous centrant sur notre univers sensoriel, nous pouvons émettre et recevoir des informations d'ordre visuel ou sonore, des ressentis physiques, des émotions, des odeurs ou des goûts.

Tout comme les peuples racines, qui ont su conserver cette capacité de communication subtile, il est possible à tout être humain de la retrouver et de la développer avec un peu de pratique et de discipline, sachant que chaque individu a un potentiel qui lui est propre.

Cette forme de communication sollicite donc notre « sixième sens », qu’il conviendrait mieux d’appeler notre « premier sens » puisqu’il s’agit d’une capacité que nous possédons tous mais que nous avons oubliée.

  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2020 - Corinne Dupeyrat