Rechercher
  • Corinne Dupeyrat

Proies et prédateurs


Crédit photo Corinne Dupeyrat


Dans la nature (y compris dans la nature humaine), tout se joue en permanence sur des rapports de proies et de prédateurs. Je ne m'attarderai pas dans ce post sur la prédation humaine car il vous est très certainement déjà arrivé d'en goûter l'odieuse saveur. Malgré tout, ceci explique sans doute pourquoi il nous est généralement très difficile de supporter de voir un chat ou un chien ramener une proie, et de le voir jouer avec un moment, qui semble parfois d'une longueur interminable, tant cette scène soulève le coeur devant ce que nous prenons pour un acte de cruauté sans foi ni remord.


A la demande d'une amie qui souffrait de voir son chat tuer les jolis oiseaux de son jardin qu'elle aimait particulièrement, j'ai interrogé le "meurtrier" félin en communication intuitive afin d'entendre son point de vue sur ces actes, odieux pour nous humains. Evidemment, vous n'êtes en rien tenus d'adhérer à ce qui va suivre. Il s'agit simplement d'ouvrir votre esprit sur un point de vue différent.


Il m'est apparu que la proie fait un choix - qui n'est pas forcément conscient pour autant - sur la façon dont elle souhaite agir pour la Vie au sens large. Elle vient tout d'abord entraîner le chat à la chasse pour qu'il apprenne à se nourrir, et donc lui permettre de survivre dans le cas où cela deviendrait une nécessité impérieuse. La proie favorise également la survie des plus forts car ses fragilités (gênes, maladie, résistance ...) ne sont pas profitables à la préservation de son espèce. Dans la nature, les plus faibles sont voués à disparaître, et les plus résistants pérennisent leur race en renforçant leurs qualités et en s'adaptant aux changements. Selon le ressenti qui m'a été donné de recevoir, la proie "choisit" sa destinée et la façon dont elle souhaite quitter la vie : en finissant sous les griffes d'un chat ou d'un autre prédateur, plutôt que de mourir de faim, de maladie ou de vieillesse.

Et lorsqu'un chat tue une souris ou un oiseau, il est l'instrument de sa proie et, implicitement, devient acteur de la Vie au sens large car il joue son rôle pour contribuer à ce dessein commun qu'est la sélection naturelle.


Proies et prédateurs s'impliquent ainsi pour servir une cause commune : celle de l'équilibre de la biodiversité.


NB : N'oubliez pas que chaque prédateur est une proie potentielle et inversement puisque l'une se définit par rapport à l'existence de l'autre.


#predateur #proie #biodiversité #preservationdesespeces #chat #selectionnaturelle #corinnedupeyrat @corinnedupeyrat #connexionintuitive #communiqueraveclesanimaux

288 vues
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Youtube
  • Twitter Icône sociale

CONNEXION INTUITIVE

 

Corinne Dupeyrat

90, Le Village - 27500 Triqueville

06 08 18 04 44 - corinne.dupeyrat@gmail.com

   

© 2020 - Connexion Intuitive par Corinne Dupeyrat